Sortie à Éramecourt avec Martin

Copié/Collé des commentaires postés sur Facebook

Samedi 02 Juin 2018, 9h et des brouettes, la fine équipe a pris le départ pour 18km de NATURE "Martinesque" (c'est Martin l'guide...).
Déjà les compétiteurs sont à l’œuvre, Louna et Christian s'observent, ils ne manquent pas de mordant ces 2 là...

Début de parcours et déjà première montée rue des Raques (Éramecourt - Somme), Christian est toujours aux avants-postes, mais a changé de concurrents directs (Valérie et David.D). Quelle forme Christian !

À l'abord du 1er km, nous bifurquons de l'itinéraire initial pour une petite descente, puis une remontée plutôt raide, histoire de profiter un peu du relief accidenté du secteur. C'est Élodie qui grimpe la première, le reste de la bande arrive...

Même endroit que précédemment pour cette nouvelle prise avec "deux beaux spécimens" dans mes filets (euhhh..., mon objectif), Pierre et Luc, efforts coordonnés, tout en discutant s'il vous plaît.

Cette pente raide aura amusé la "Seriale-compagnie" qui s'offrira une pause récup, puis Élodie relancera la troupe en compagnie de David, présent ce jour pour notre plus grande surprise, celle de son retour caché et inattendu. Merci David, quelle belle surprise !

Je vous confie mon envie soudaine de tracer des moustaches sur Martin et David (l'autre David), deux "moqueux d'gens" comme on dit par chez nous. Mais bon, ils seront pardonnés de tant de moqueries à mon égard, ils ont revêtu une bien belle tenue, hein les gars ?!?
Nous sommes au km2, le long du chemin blanc.

Km3, entrée du Bois Boulenger et tandis que discipline et bon ordre règnent sous l’œil scrutateur de "l'affreux guide" Martin, Élodie (la moins sage de tous) se met à bondir, réaction instantanée de Manu qui l’imite... Je crains que le virus ne se propage...

Bah..., qu'est-ce que j'vous disais ??? Réaction en chaîne, v'là José propulsé dans les airs...

Pfffff...., action..., réaction... Au tour de Luc, décollage immédiat.

Attt...., atttt...ttteeennn...., tion Valérie !!!!
Ouffffff....., l'embrassade a failli être violente...
Pfuuuu..., dangereux l'métier d'photographe, hein ?!?

Euhhhh...., désolé Manu, pas pu m’empêcher.
Je vous rassure, ce n'est pas son meilleur profil.
Mais que fait-il?

Après la séance de sauts inspirée par la "vilaine Élodie", tests d'aquaplanage, histoire de vérifier l'accroche de nos baskets sur sol mouillé, très mouillé même...
C'est bon pour Christian, ça passe sans glissade...

Km3,5, suite et fin de la troupe au passage de ce petit cours d'eau qui se jette dans la rivière Evoissons.
Catherine franchit délicatement sous le regard inquiet de Luc et de Manu, mais pas de Louna qui rafraîchit ses coussinets. Suivent Brigitte et Frédéric.

Daméraucourt (Oise), nous entrons dans une partie boisée, jolie monotrace mais autochtone bizarre et surprenant. J'hésite à entamer la conversation... Et vous, que feriez-vous?
David, qui semble se métamorphoser.

Km4, nous revoilà les pieds dans l'eau pour le plaisir de tous, à commencer par Brigitte, puis David et Luc. Un rafraîchissement des plus plaisants en cette matinée peu ensoleillée, mais à l'environnement lourd, presque étouffant.

Vous vous souvenez tous du film "le petit baigneur" avec Louis de Funes ? J'ai bien cru un instant que Martin allait disparaître subitement dans l'eau, tout comme De Funes dans une flaque en sautant d'un tracteur !!!
Ouffff..., il n'en a rien été...

Après être sortis indemnes des "marais infestés" de crocodiles et autres bêtes féroces locales, nous voici perdus dans la jungle de Daméraucourt (Oise). la flore dense ralentit significativement notre avancée vers l'inconnu. Mais ou nous emmène le guide que nous n'apercevons plus?
Valérie garde le sourire, tout comme Luc, Catherine, Brigitte et Manu.

Km5,5, nous continuons à évoluer parmi les fleurs...
Fleur Brigitte, fleur Catherine, fleur Valérie, fleur Amélie ainsi que fleur Élodie et fleur Michèle, que des fleurs rares, c'est pour cela que nous les protégeons...

Et les fleurs, vous me direz..., il faut les arroser, c'est pourquoi guide Martin a tout prévu, une autre traversée d'un "fleuve" en cru pour mettre les pieds de toutes ces fleurs dans l'eau, n'est-ce pas Michèle ?!?

Km8, commune d'Handicourt (Somme) et petit passage boisé dans l'attente d'un autre plus long que nous apprécions forcément. Luc vient de passer, au tour de Pierre, puis Valérie, José et Manu.

Km9, David et Élodie repartent de l'avant, certainement inspirés par le bois du Val Anglard (commune d'Agnières - Somme) qui regorge de senteurs printanières et de chants d'oiseaux.

Oh la la, les vilains tricheurs !!!
Martin, José et Pierre pris "la main dans le sac.
Ouhhhh..., disqualifiés !!!

Agnières (Somme), passage de Catherine et Brigitte entre deux platanes (euh..., ou autres arbres...), comme une impression de franchir une arche d'arrivée.

C'est bien ça, Michèle lève les pouces: "Yes, gagnée !!!"

Km11,5, nous arrivons à Saint "pouette pouette le pauvre".
Valérie, Pierre et José ainsi que le reste de la bande vont être obligés de se soumettre au chef.
Hé hé..., pas commode le chef, vous savez !!!

Euh..., comment dire...
Désolé les gars, rituel oblige, Saint "bippppp" le pauvre...

Devise de David:
En trail, on a souvent besoin d'un plus grand que soi.
Et hop, Luc en guise de monture, sympa le trail.
Avis aux ultra-traileurs qui auraient un "coup de moins bien" au 110km, appelez Luc au 06.??.??.??.??

Km12, bin qu'est ce qui se passe? Pierre se serait-il fait piquer par une mouche???

Km12 et des brouettes, chemin montant que Catherine entreprend avec énergie et sourire.

Allez, c'est bien parce que c'est vous, j'augmente le son et vous laisse écouter les conseils avisés de Martin à Catherine désireuse d'emprunter un petit raccourci:
"Alors tu prends la 1ère à droite après le chêne à côté du boulot qui penche, ensuite tu trouveras une pierre en forme de cailloux, là tu tournes de 70° à gauche, tu comptes 38 pas, puis tu grimpes sur le talus qui surplombe un champs de colza fauché par erreur la semaine dernière par le père Mathieu, cultivateur de "Saint Bippppp le pauvre" depuis 1935. Il succéda à son père qui lui même repris la ferme familial dans les années 1800 et patati et patata........."
10 minutes plus tard, Catherine demande:
"Donc, je fais quoi après la 1ère à droite???"

De nouveau Pierre, nous commençons à nous poser des questions...

Km14. Oh mais il n'y a pas que pour Pierre que nous nous posons des questions, n'est-ce pas Christian joliment fleuri?

Chemin du retour, vers le 15è km, je suis poursuivi par une bête féroce (Louna) sortie de nul part. Vais-je pouvoir vous raconter la suite???

Amélie, sur deux roues, aura tenue courageusement "la cadence", accompagnée par Frédéric. Ici, Michèle ferme la marche, pas totalement récupérée du terrible trail du Liger du Dimanche 27/05.

Non loin de l'arrivée, petite "pause syndicale" pour Brigitte, Élodie et Valérie en compagnie de la bête féroce à peine remise de la digestion du photographe dévoré sur le parcours.

Chemin blanc en direction d'Éramecourt, David et José ont de la ressource et ça se voit. Vraoummmm....

Il est pas beau Christian, comme ça, hein ?!?

Quand j'vous dis qu'le métier d'photographe c'est risqué, vous me croyez maint'nant ?!?
Ouh la la..., je ferme les yeux et clic !!!

Michèle et Brigitte vont bientôt quitter le chemin blanc pour respectivement entreprendre une dernière boucle d'un km ou filer tout droit pour une descente vers l'église d'Éramecourt.

Descente délicate et montée de genoux pour Manu et nous autres le long de ce chemin où les herbes hautes ont repris leur droit.

Retour "gagnant" pour David à peine essoufflé aux abords du 18ème km. Bravo David, la forme est toujours là.

Valérie reste concentrée, il est difficile de deviner trous et bosses sous les hautes herbes sous nos pieds.

Concentration aussi pour David qui me signale, au passage, que Frédéric arrive et ferme la marche.

Zut..., revoilà la vilaine bête (Louna, si adorable), rrrrrrr...

Tous arrivés à bon port, église d'Éramecourt (Somme), 18km au compteur, nous parcourons quelques mètres de plus dans l'objectif d'un bon bain de pieds et peut-être plus, car vous savez bien que par temps chaud, trop tentant d'arroser son voisin et pas seulement, n'est-ce pas David, Élodie, Manu et les autres ?!?
Je m'éloigne du combat pour protéger l'appareil photos et surtout pour éviter la bataille engagée.
Merci Martin pour la sortie. A bientôt pour de nouvelles aventures.
JPhB

Prochaine

Sortie

saM-15/12/2018

au  départ

9h00 de

Plus d'infos rubrique

 

"Sorties NATURE"

 

Samedi 15 Décembre 2018

Samedi 22 Décembre 2018

Samedi 26 Janvier 2019

Dimanche 27 Janvier 2019

Samedi 02 Février 2019

Dimanche 24 Février 2019

 

Chaîne

Serial-Traileurs

 

 

Page FaceBook

 

[ci-dessous] Distance parcourue lors de nos sorties dominicales.


 du 06/01/18 au 03/12/18**

Serial

Traileurs

Nb

Sorties

Distance

moyenne

en km

83*

50

16,541

Distance totale

parcourue en km

 

8.717

Nb de Photos

15.488

Nb de Vidéos

49

* ayant participé au moins    

 1 fois  

** voir Bilan2018

Distance parcourue en courses officielles par les Serial-Traileurs en 2018 - Mise à jour du tableau au 03/12/2018.

Serial Traileurs

Nb

courses

Distances

en km         

Amélie 1 5
Anaïs 1 2
Antoine 8 143
Catherine 6 165
Céline 6 75
Christelle 4 39
Christine 3 63
Christian 2 23
Claude 5 143
David 13 413

Dominique

4 109

Elodie